ReLait : moins d’antibiotiques dans la production laitière

Le canton de Fribourg entend diminuer l’utilisation des antibiotiques dans la production laitière. Avec le projet ReLait, il met l’accent sur la prévention en matière de santé des pis, de la matrice et des veaux. Les résultats de la première phase du projet sont prometteurs. 

Au cours de la première phase du projet, de 2017 à 2020, 48 exploitations agricoles ont participé à ReLait. Elles avaient le choix entre différents modules de mesures de prévention, qui visaient toutes à diminuer l’utilisation des antibiotiques. Parmi les trois domaines de la santé concernant les pis, la matrice et les veaux, la majorité des éleveurs ont opté pour la prévention liée aux pis.

La prévention porte ses fruits
Les premières évaluations du projet montrent que les mesures préventives portent leurs fruits : des cas aigus et graves de maladie ont été évités. Les traitements par antibiotiques locaux étaient généralement suffisants et l’utilisation des antibiotiques distribués dans tout le corps a été considérablement réduite. En outre, la proportion d’antibiotiques « critiques » administrés, c’est-à-dire essentiels pour la médecine humaine, a été considérablement diminuée. Le monitorage des exploitations de cette première phase du projet montrera si les résultats atteints perdureront.

Pas d’amélioration automatique en cas de mesures cumulées
Le projet permet également de conclure que le cumul de mesures n’engendre pas automatiquement une amélioration. Opter pour plusieurs mesures de prévention n’a pas nécessairement conduit à une plus grande réduction des antibiotiques. La sélection et la mise en œuvre ciblées d’un module de prévention sont décisives. L’accompagnement et le soutien étroits des exploitations agricoles seront également déterminants à la réussite des futures initiatives. La première phase du projet a montré que le respect des mesures diminue avec le temps.

La deuxième phase du projet a commencé
Pour la deuxième phase du projet, de 2020 à 2024, 89 exploitations supplémentaires ont été recrutées. Celles-ci mettront en œuvre les mesures de prévention sur quatre ans. Avec les 48 exploitations de la première phase, il sera possible de déterminer les modules de prévention les plus efficaces et de réduire davantage la consommation d’antibiotiques dans la production laitière.

ReLait est un projet de l’Institut agricole de Grangeneuve, dans le canton de Fribourg, réalisé en collaboration avec la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) et la faculté Vetsuisse de Berne et soutenu financièrement par l’Office fédéral de l'agriculture (OFAG).

Dernière modification 03.05.2021

Début de la page

Bild Relait Kaelber
https://www.star.admin.ch/content/star/fr/home/star/Newsletter-Beitraege/relait-weniger-antibiotika-bei-der-milchproduktion.html