Stratégie StAR

La Suisse, en coopération avec la communauté internationale, est exhortée à prévenir l’apparition de nouvelles résistances et de limiter  leur transmission et propagation. La stratégie Antibiorésistance Suisse (StAR) adoptée par le Conseil fédéral le 18 novembre 2015 définit des objectifs et des mesures. La mise en œuvre de la stratégie a commencé début 2016.

Les antibiotiques sont irremplaçables en médecine humaine et vétérinaire pour traiter les maladies bactériennes. Toutefois, du fait  d’un recours excessif et parfois inapproprié aux antibiotiques, un nombre croissant de bactéries sont devenues résistantes aux  antibiotiques. Les résistances aux groupes d’antibiotiques modernes et la multiplication des germes multirésistants sont  particulièrement préoccupantes.

La résistance aux antibiotiques constitue un problème global qui représente une menace à l’échelle mondiale pour la santé publique  et les avancées de la médecine moderne. La communauté internationale accorde une grande priorité à la lutte contre la résistance  et a réagi à la menace dès 2001 avec la stratégie mondiale de l’Organisation mondiale de la Santé pour la maîtrise de la résistance  aux antimicrobiens. En 2015 a suivi un plan d’action interdisciplinaire élaboré en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé animale et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Avec la stratégie Antibiorésistance (StAR) adoptée par le Conseil fédéral le 18 novembre 2015 dans le cadre des priorités de politique de la santé, la Suisse s’attaque aussi au problème de l’antibiorésistance de manière multisectorielle. Tous les acteurs concernés ont été impliqués dans l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie : les Offices fédéraux compétents, les cantons et les partenaires des secteurs humains, animaux, agricoles et environnementaux.

StAR définit des objectifs pluridisciplinaires en matière de médecine humaine, médecine vétérinaire, agriculture et environnement et décrit des mesures dans huit champs d’action stratégiques : surveillance, prévention, utilisation appropriée des antibiotiques, lutte contre la résistance, recherche et développement, coopération, information et formation ainsi que conditions générales. La mise en œuvre de la stratégie a commencé début 2016. Les mesures étant multiples, leur mise en œuvre se fait de manière progressive. La planification détaillée incombe aux Offices fédéraux concernés en collaboration avec les acteurs directement concernés, qui contribuent de façon déterminante à la réalisation de la stratégie, comme ils l’ont fait lors de son élaboration.

Dernière modification 18.04.2019

Début de la page

https://www.star.admin.ch/content/star/fr/home/star/strategie-star.html